• avril 16, 2024

Walungu : Lutte contre l’évasion fiscale à Kamanyola, le Conseil local de la jeunesse prend les devants

Dans le groupement de Kamanyola, le Conseil local de la jeunesse, sous la présidence énergique de Bahati Edame, a pris l’initiative de combattre les taxes illégales imposées par certains services publics, notamment le service de l’urbanisme. Ces taxes, souvent perçues de manière arbitraire, pèsent lourdement sur les épaules des citoyens et entravent le développement économique de la région.

Le Conseil, conscient de son rôle de défenseur des droits des citoyens, s’est lancé dans une campagne visant à promouvoir une gestion transparente et équitable des ressources publiques. Cette démarche vise non seulement à protéger les habitants de Kamanyola contre l’injustice fiscale mais aussi à mettre un terme à l’évasion fiscale qui sévit dans la région.

Bahati Edame, figure de proue de cette lutte, et déclare avec fermeté : « Nous ne baisserons pas les bras tant que les tracasseries fiscales continueront à Kamanyola. Notre groupement n’est pas une vache laitière pour les soient-disant agents de l’urbanisme. »

Il soulève également une question pertinente : « comment une entité aussi déconcentrée que Kamanyola peut-elle être soumise à des taxes provinciales alors que le service de l’urbanisme lui-même n’a pas d’adresse fixe dans le groupement ? Ces agents, comparés à des papillons en quête de nectar, semblent plus préoccupés par la collecte des taxes que par la régulation des constructions anarchiques qui prolifèrent sous leur regard impuissant » dit-il

Il est crucial de noter que Kamanyola n’est pas le seul groupement affecté par cette situation. De nombreuses autres localités subissent également le poids de taxes et de services publics étatiques excessifs, comparativement à leurs voisins. Cependant, l’action courageuse du Conseil local de la jeunesse de Kamanyola pourrait bien inspirer d’autres communautés à se lever et à revendiquer leurs droits pour une gouvernance plus juste et transparente.

Par Hassan shabani

 

Read Previous

Kamanyola : Wema Maniema salut la validation de son mentor Prince Cokola et implore à la population de le soutenir.

Read Next

Sud-Kivu : le Fond mondial pour la nature à travers son projet « Diriger le changement », vise à soutenir les organisations de la société civile.

Most Popular