Lutte contre les violences liées aux élections ; la CENI avec la MONUSCO sensibilisent à Kamanyola.

La Commission Electorale Nationale Indépendante en collaboration avec la MONUSCO section des affaires sociales a organisé ce samedi 11 novembre 2023 dans le groupement de Kamanyola une séance de sensibilition sur les élections générales et la lutte contre les violences liées aux élections en faveur des leaders communautaires et les chefs de village de ce groupement.

Dans son exposé métrique et couplé par des questions, le secrétaire Provincial exécutif de la CENI, monsieur Pius Bikungu est revu sur les importantes étapes déjà frachies par sa commission. «A part la publication de calendrier électoral, nous avions passé à l’enrôlement des électeurs, l’ouverture des bureaux de réception et traitement des candidats, affichage des candidats retenus tout comme le nettoyage des fichiers électoraux dont font partie des activités d’après élections. Bientôt le 19 novembre c’est la campagne électorale qui débute. Dans tout ce circuit, j’invite les candidats et la population en général d’éviter les discours de haine, de médisance et de provocation car nous voulons les élections libres, appaisées et transparentes», a dit à Kamanyola le SEP de la CENI au Sud-Kivu.

Répondant aux questions de la population ; le secrétaire Provincial exécutif de la CENI, a précisé : les élections auront bel et bien en décembre prochain sans panique ni moindre truchement car le vote se fera par machine. Aux parties prenantes aux élections comme témoins, observateurs, journalistes d’êtres sûres, prudents et modérés pour ce présent scrutin. C’est-à-dire, ces gens doivent communiquer les messages qui n’incitent pas à la haine, révolte, ect…

Se faisant, M.Pius a demandé aux électeurs du groupement de Kamanyola dont leus cartes d’électeurs sont illisibles de passer au bureau du groupement de Kamanyola pour se faire enregistrer.

Vu l’urgence et la nécessité d’avoir un duplicata de sa carte d’électeur, le chef du groupement de Kamanyola, M.Papy Migabo François a promis, à la limite de son moyen à porter des identités des gens dont leurs cartes sont effacées à Walungu pour le duplicata. «Ce système n’est pas assez un bonus. Il est à dire que, des requérants peuvent collecter rien comme transport pour suppléer au coût lié au déplacement. Des mineurs à l’horizon 2024, n’ont pas droit de voter et par conséquent leurs duplicatas ne s’impriment pas»; a-t-on appris des sources de la CENI provinciale.

Christian Bunani

Read Previous

Kamanyola/SNEL : insuffisance des agents au guichet de vente du courant à Kamanyola, les clients plaident pour l’affectation supplémentaire des agents à temps partiel.

Read Next

Kamanyola : Les jeunes entrepreneurs adhérent au sein de la plateforme des Associations des petits Commerçants Transfrontaliers (PACT)

Leave a Reply

Most Popular