• avril 16, 2024

RDC : David Mihigo cadre de l’UDPS demande au président Tshisekedi de ne pas nommer les députés nationaux élus dans le nouveau gouvernement pour éviter le cumul👇👇

Au lendemain d’un briefing devant la presse à la RTNC, des réactions fusent de partout quant aux déclarations du président Félix Tshisekedi !
C’est le cas du notable de Walungu et leader de l’UDPS David Mihigo Matabaro, qui estime que les membres du nouveau gouvernement ne seraient pas des élus nationaux pour éviter le cumul des fonctions

« Le discours du chef de l’État a touché tous les aspects de la vie. Je proposerais au chef de l’État de tout mettre en oeuvre pour bannir le cumul. On a eu des gens qui sont à la fois député provincial, député national et se retrouve encore membre du gouvernement. Que cette pratique cesse dans notre pays » a ainsi martelé l’honorable David Mihigo Matabaro.

Et d’ajouter : « Le nouveau gouvernement devra tout mettre en œuvre pour que finalement la paix revienne à l’Est du pays. Que l’on respecte la volonté du peuple. Tous les élus nationaux et/ou provinciaux doivent travailler pour leurs populations en respectant leur volonté exprimée lors des élections. Ces élus doivent également réaliser leurs promesses de campagne »

Ce digne fils de Walungu plaide au chef de l’État de songer à la probité morale. Il ne devrait considérer que les personnes moralement irréprochables pour faire partie du gouvernement.

Pour consolider les acquis, « le numéro un congolais devrait réduire sensiblement la taille du gouvernement » sollicite-t-il.

« On espère que le chef de l’État va réduire la taille du gouvernement. On veut un gouvernement ayant au-moins 30 membres. Dans le briefing spécial du chef de l’Etat de ce jeudi 22 février, il a évoqué la question du cumul. Ce qui me prouve à suffisance que ma correspondance lui adressée était arrivée à destination » indique ce haut cadre de l’UDPS.

David Mihigo Matabaro s’impatiente de la sortie du nouveau gouvernement et reste convaincu que ses revendications auprès du chef de l’État seront prises en considération.

Pour rappel, en date du 21 janvier 2024, une lettre ouverte avait été envoyée par ce cadre de l’Udps à SEM Félix Tshisekedi afin d’exprimer ses souhaits précités avant la sortie du gouvernement.

Par Samson Nyandabaga Fabrice

Read Previous

Me Gaspard Biringanine, le meilleur technocrate pour diriger le Sud-Kivu

Read Next

Kamanyola : la clé, symbole de remettre la base de Monusco Kamanyola aux autorités.

Most Popular