RDC/proclamation du nouveau gouvernement : David Mihigo propose ceci au chef de l’Etat

Le fils et notable de Walungu David Mihigo Matabaro plaide auprès du président de la République de ne pas nommer comme ministre dans le prochain gouvernement ceux qui ont été élus députés nationaux.

Selon ce candidat malheureux à la députation nationale à travers sa lettre adressée au chef de l’Etat, il lui demande de bannir le cumul de fonction aux députés élus. Il estime que cela va permettre aux élus nationaux de travailler pour leurs populations qui leur ont donné mandant et confiance pour siéger au niveau de l’Assemblée nationale.

« Il est question de demander au chef de l’Etat de bannir le cumul. Je pense que pour le prochain gouvernement de ce second mandant qui a déjà commencé du chef de l’Etat, pour raison d’efficacité, redevabilité et compétence, il serait mieux que ce gouvernement ne soit constitué que par des congolais qui n’exercent aucun mandant électif. Il faut respecter la volonté du peuple. Quand le chef de l’Etat va nommer un député, la volonté du peuple n’est pas considérée. Car cette personne a été choisie par le peuple pour siéger au niveau de l’Assemblée nationale. Ce député devenu ministre, comment sera-t-il redevable à sa base, pourtant il est devenu ministre ? Le chef de l’Etat devrait y réfléchir et prendre de bonnes décisions. L’on devrait plutôt constituer un gouvernement qui ne compte en son sein aucun élu du peuple » sollicite David Mihigo Matabaro auprès du chef de l’Etat.

Dans la même lettre, David Mihigo demande au chef de l’Etat de réduire la taille du gouvernement. Il se plaint que le nombre de membres du gouvernement actuel est pléthorique et sans résultat positif sur terrain.

« Nous demandons au chef de l’Etat de veiller sur la taille du gouvernement. Il faudrait que le gouvernement soit réduit sensiblement. Aujourd’hui le gouvernement compte 57 membres et le résultat sur terrain est chaotique. Rien du positif sur terrain » déplore-t-il.

Il estime que ce nouveau gouvernement devrait avoir au moins trente membres et éviter l gouvernement pléthorique ayant des résultats moyens. Il précise que, le mieux serait de voir ce second mandant du chef de l’Etat accédé au résultat escompté. Il propose qu’il y ait des contrôles permanents et un suivi rapproché afin de satisfaire la population congolaise.

Pour conclure, ce candidat malheureux aux élections passées du 20 décembre dernier, précise qu’il est temps que le chef de l’Etat se fasse entouré des jeunes gens dynamiques avec une conscience patriotique. Ce second mondant, le peuple doit être au centre de toutes les réalisations selon la leitmotiv du président de la République : « Le peuple d’abord »

Par Samson Nyandabaga Fabrice

 

 

Read Previous

Uvira : Perturbation momentanée de la connexion Airtel, le MCLA-RDC s’implique

Read Next

KALEHE : une forte pluie cause des dégâts humains et matériels à Mbinga-Nord

Most Popular